BM.jpg
BM.jpg
BM.jpg

Dans la lignée des recherches d'Albers sur la couleur, Beat Maeschi cherche à créer dans ses compositions une sensation d'harmonie et d'équilibre.

Tel Herbin et son vocabulaire plastique, l'artiste zurichois a élaboré un vocabulaire pictural et mis en place un système où les couleurs, les surfaces qu'elles occupent et les rapports qui les soutiennent, produisent un effet de vibration chromatique très original.

Le contrepoint est l'art de superposer des lignes mélodiques à première vue indépendantes, mais qui conjointes et combinées, ouvrent sur une dimension musicale supplémentaire. Ainsi cette forme d'écriture musicale s'est-elle invitée comme titre de l'exposition, en miroir aux compositions de Maeschi dont le jeu chromatique "pointilliste" stimule notre perception.

« Comme la musique, la peinture a son propre alphabet qui servira de base à toutes les combinaisons de couleurs et de formes » Auguste Herbin « L’art non figuratif non objectif », 1949.